Encre D'Or Index du Forum

Encre D'Or


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Imagination

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Encre D'Or Index du Forum -> Les oeuvres -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Comment trouvez vous la fiction ?
UNE SUITE, VIIIITE !!
100%
 100%  [ 3 ]
Ce chapitre est suffisant.
0%
 0%  [ 0 ]
Nul, arrêtes tout de suite, sa marchera jamais.
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 3

Auteur Message
Etsuko
Encre D'Or

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 292
Sexe: Fille
Je: Suis fan de Len Kagamine, Suis fan de Kaito, Suis fan de Gakupo Kamui
Mon duo ou trio de Vocaloid préféré est: Gakupo-Len-Kaito
Je :: Connais Shugo Chara et j'aime

MessagePosté le: Dim 28 Nov - 15:00 (2010)    Sujet du message: Imagination Répondre en citant

Qu'il était beau ce plafond quand même, jaune pâle, aucune fissure, magnifiquement sculpté comme toute le reste de la maison.
Rectification: du château des "De La Tour", du château de la dynastie des "De La Tour". Du MANOIR des "De La Tour".
Et encore, j'en passe. Rien que la salle à manger de ce manoir pouvait contenir trois maison à elle toute seule, et il fallait un jour pour la traverser.
"Bon, OK, j'exagère. peut être 5 minutes, et 3 minutes en courant"
Malheureusement, courir était défendu dans ce château maudit. La vie y était très monotone.
Sumi fini l'observation de son plafond et se tourna lentement dans son lit à eau, qui bougea, créant quelques vagues par ci par là. Elle soupira, vraiment très monotone.


Sumi était l'héritière d'un petit pays, une petite île près du Japon. Pays qui vivait encore en monarchie parlementaire.
Mais sérieux, la politique, pffiuf ! Non merci, ça ne l'intéressait pas des masses. Elle, ce qu'elle voulait, c'est être une chanteuse, comme les vocaloids ! 
Elle adorait chantait, ce que sa Tante, Estelle, une vielle française, apprécié peut.
Pour celle-ci, une noble de son rang devait en savoir plus que tout le monde sur la littérature, quel qu'en soit la nationalité, mais en particulier la française. Bien sur, Sumi parlait couramment français, on lui avait appris dès son plus jeune age. Sa mère avait disparue, et son père était toujours en voyage à l'étranger. 
La jeune fille partit sur son ordinateur, pour écouter son groupe de musique et parler avec ses amis. Quand un "toc toc" sonore retentit.
Toute suite, elle changea de page internet, et partit sur un site de finance.


-Entrez.


Un majordome, les cheveux noir, comme tout les japonais, plaqué sur la tête par du gel, se tenant droit, avec son costard, entra lentement dans la chambre.


-Le thé de Mademoiselle Sumi De La Tour est servie, thé nature, comme elle le désir habituellement.
-Merci, vous pouvez disposer.


L'homme posa le thé et s'en alla, après que la porte fut fermé, elle jeta le thé à la poubelle. Beurk, elle détestait ça, mais sa tante l'obligé à en boire, sa forge un caractère noble, disait elle.
Bien sur, Sumi avait le droit de prendre le parfum qu'elle voulait, alors, elle prenait nature, pour ne pas gâcher d'ingrédients supplémentaire.
Elle repris la page "Vocaloids" et commença à écouter, avec le son le plus bas possible.
Mais elle arrêta toute les cinq minutes, elle avait l'impression que quelqu'un l'observait, mais ou ?
Si quelqu'un la voyait et disais tout à sa tante, elle serais sévèrement puni, imaginez, vous, recopier les lois de la France entière ?


-Mademoiselle Sumi De La Tour, venez, c'est l'heure de votre passage à la bibliothèque habituel.
-J'arrive, Tante.


Tu parles d'un passage "habituel" ! C'est elle qui lui obligeait d'y aller ! 
Sumi partit, bien sur, elle allait se prendre le "tu as les même yeux que ta mère" et gniahanya. OK, au Japon, les yeux bleus foncés, ça ne court pas les rue, mais pas besoin de lui rappeler !






Une fois la porte refermée, la lumière éteinte...
Il ouvra les yeux, fixant la porte, ou un léger rayon de lumière apparaissait. Arrivera t'il un jour à sortir d'ici, à lui parler, arrivera t'elle un jour à le voir, à l'entendre ?
Arrivera-t-elle un jour à faire déborder son....


"-Imagination ?"
..............................................................


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Nov - 15:00 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Etsuko
Encre D'Or

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 292
Sexe: Fille
Je: Suis fan de Len Kagamine, Suis fan de Kaito, Suis fan de Gakupo Kamui
Mon duo ou trio de Vocaloid préféré est: Gakupo-Len-Kaito
Je :: Connais Shugo Chara et j'aime

MessagePosté le: Mer 1 Déc - 17:12 (2010)    Sujet du message: Imagination Répondre en citant

Sumi ouvrit la porte doucement, il faisait noir, parfait, on ne la verrait pas au moins....
La voila, la personne qui l'espionnait ! Elle ne voyait pas top dans le noir, mais elle savait que l'intrus ou l'intruse était près de l'armoire, mon dieu, peut être fouillait il dedans ! En tant que riche héritière, elle avait toujours de l'argent dans son armoire. Sumi alluma la lumière, et se jeta sur l'intrus, en criant, pour l'effrayer, et parce qu'elle avait peur elle aussi. L'élan faisait voler ses longs cheveux noir, elle tendis les mains pour attraper la ou le malfaiteur, quand elle se cogna sur... Son bureau.


Il n'y avait personne devant, à part son ordi portable et ses cahier de leçon posés gentiment dessus.
Zut, le malfaiteur était partit, mais elle l'aurait un jour, elle l'aurait...


-C'est la maff !


Bon ok, stopper la télévision ne serait pas de refus... Elle réfléchie, peut être le malfrat avait pris la bourse, et pendant qu'elle se jetait sur lui, il l'avait contourner, et s'était enfuis par la porte !
Non, son argent était encore là pourtant... Donc..., peut être était il poursuit par la mafia, ou par des créature étranges... Elle imaginait déjà la créature en question, quatre pattes, avec une peau beige, comme si un gros félin s'était fait rasé, une collerette qu'il étendrait, montrerait fièrement pour faire peur à son digne adversaire, des pattes assez souple pour faire de puissant rebond... Oh, et quand l'hiver viendrait, des écailles pousseront automatiquement sur sa souple peau, se serait pour l'hibernation, il n'aurait plus froid, et on pourra moins l'attaquer, avec sa défense supplémentaire... Très ingénieux.


Bref, ou on en était, ah oui, au voleur ! Sumi vu quelque chose s'animer à sa droite. elle prit son courage à deux mains, et même trois, si elle pouvait.
Mais au lieu de voir la personne devant elle, elle se retrouva face à face au miroir, et vu un jeune garçon derrière elle, les cheveux noir en bataille, elle ne put percevoir la couleur des yeux, après tout, qui pourrait s'occuper de la couleur des yeux de son agresseur, alors qu'on risque de se faire tuer ?


Mais quand elle se retourna, il n'y avait personne. Elle re-regarda le miroir, mais si, il y avait pourtant quelqu'un derrière elle !


UN FANTÔME !
Oui, un fantôme, on ne pouvait voir que son reflet ! Je sais, c'était un des jeunes enfants décapité par le compte De La Tour dans les années 1660 ! Mais elle n'y était pour rien, elle !
Elle n'avait décapité personne, mais le fantôme voulait se venger sur elle !! 


A moins que....


-Oui, c'est ça, ça doit être mon imagination !!


Le garçon fit oui de la tête, il est bête ou quoi, il veut disparaître ?


-Tante m'avait bien dit que mon imagination me jouerait des tours, que je devais l'abandonner.


Le garçon commença à disparaître, il toqua fort sur les vitres, hurlant quelque chose d'inaudible. Il sembla réfléchir, paniqué, il montra du doigt la calculette.
Sumi la prit, et le jeune garçon lui montra des signes, des touches, tout cela sans sortir du miroir.
Cela donnait :


1a:553_a113z_t0-_:8a6:-at:0-


INCOMPREHENSIBLE, sauf si on utilise le langage binaire, ou le code à la calculatrice, mais bon, comment un fantôme pouvait connaître son code à la calculatrice ?
Mais attendez.... Ce fantôme est la depuis un bon bout de temps, alors pourquoi ne connaîtrait il pas le code à la calculatrice ?
Sumi déchiffra :


1 : L
a : A
: : I
5 : S
5 : S
3 : E
_ : 
a : A
1 : L
1 : L
3 : E
z : Z
_ : 
t : T
0 : O
- : N
_ : 
: : I
8 : M
a : A
6 : G
: : I
- : N
a : A
t : T
: : I
0 : O
- : N


LAISSE ALLEZ TON IMAGINATION..... Laisse allez ton imagination... Quel rapport avec un fantôme ?
Elle laissa tomber le papier, regarda le fantôme une dernière fois et lui dit :


-C'est pas toi qui gâchera ma rentrée scolaire, Na !


Elle poussa la porte, et s'en alla on ne sais ou.
..............................................................


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Etsuko
Encre D'Or

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 292
Sexe: Fille
Je: Suis fan de Len Kagamine, Suis fan de Kaito, Suis fan de Gakupo Kamui
Mon duo ou trio de Vocaloid préféré est: Gakupo-Len-Kaito
Je :: Connais Shugo Chara et j'aime

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 21:03 (2011)    Sujet du message: Imagination Répondre en citant

- Raaaaaaaaaaah !!!!!


Sumie revint 1 seconde après pour surprendre le garçon en flagrant délit (de quoi ? elle n'en savez rien, elle voulait juste trouver quelque chose à lui reprocher).
Elle fonça vers le miroir, trébucha sur son lit, qu'elle n'avait pas vu, se ratatina dans la couette, et quand elle fut libéré des vagues du lit à eau, elle était toute décoiffée.
Elle lança un regard noir au garçon du miroir, mais il ne la regardait pas, trop occupé à se tordre de rire.
On le voyait rire mais..... On ne l'entendait pas, tout était silencieux, le son ne passait pas à travers l'opaque plaque reflétant les moindres détails.


-Je te hais ! Je boude ! Lança t-elle comme si cela allez affecter le garçon, toujours mort de rire.


Elle bouda un moment, pendant que le garçon se calmait, puis, s'approcha du miroir.
Elle ne voyait plus son reflet dans le miroir, comme si elle n'existait pas.
A la place, elle voyait le garçon. Ce n'était pas son reflet, non, vu que le garçon ne reproduisait pas ses moindres mouvements.
Ce garçon lui avait il piqué sa place parmis le monde ? 
Elle était morte ? Elle voyait les fantôme ?
Elle touche la surface vitré de ses doigts, puis, plaqua sa paume entière sur le miroir.
Le garçon, espérant pouvoir enfin touché quelque chose, plaqua lui aussi sa main contre la vitre.
Malheureusement, tout deux ne sentait que le froid de la plaque.


-Que fais-tu chez moi ?


Le garçon approcha ses lèvre de la surface, et fit mine de souffler.
Sumie souffla.
De la buée emplie le miroir.
Le garçon traça quelque chose avec ses doigts, mais rien ne s'écrit.
Il lui fit signe de la tête, la jeune fille crue comprendre "suis mon doigt avec le tien"
Sumie lui fit "oui" de la tête, le garçon posa son doigt sur la vitre, elle mit son doigt aussi.


Ils écrivirent quelque chose, et enfin, des mots s'affichèrent sur le miroir :


"Je suis ton imagination, laisse la libre"


Il fit à la jeune fille un signe de la tête.
Encore ? Encore son histoire d'imagination ?!


-Tu n'existes pas vraiment, c'est une hallucination, toi même vient de le dire, tu ne peut pas être un fantôme, ça n'existe pas.


Les traits du garçon devinrent plus transparents...
Il baissa la tête.


- Lâche moi maintenant.


Elle se tourna, croisa ses bras, pur se donner un air strict, comme sa tante.
Elle tourna le coin de l'oeuil, pour voir si il s'en allait.
Elle l'observa mieux.


C'était un garçon, agée à peu près de 17 ans.
Elle en avait 16.
Il avait les cheveux noir.
Comme elle.
Ses cheveux était dressés en pique, il avait une peau blanche, légèrement bronzé, mais très peu.
Elle aussi avait cette teinte de peau.
Seule grande différence avec elle : il avait les yeux rouges foncés, tel du sang à moitié sec.
Elle les avait bleus foncé, tel un océan.


-Les yeux rouges ? Ca n'existe pas, encore une preuve que ce garçon n'existe pas.


Le garçon devint encore plus transparent.
Il versa une larme, et s'essuya rapidement les yeux, histoire qu'on ne le voie pas pleurer.
Dans le reflet du miroir, la larme tomba sur le bureau.


Plic


Dans le monde réel, celui de sumie, le bureau venait d'être mouillé d'une goutte d'eau.
Dans celui du jeune homme, dans le reflet, la goutte d'eau n'était pas tombée sur le bureau, aucune trace d'humidité.
Sumie ouvrit les yeux, de surprise, comment cette goutte d'eau était arrivée là ?


Non...NON !!


-Kuzo ! Tu n'existes pas, point ! C'est comme ça, disparaît, je ne veut plus te voir, PLUS JAMAIS !


Pourquoi crier comme ça ? Car elle avait peur, peur du fantôme, de cette chose surnaturel qui n'existait pas.
A force de s'imaginais des histoire toute sa vie, Sumie avait des hallucinations, sa tante l'avait prévenue.
Elle était folle.
Elle venait de se sortir de cette folie.
Plus question d'imaginer quoi que ce soit !
Plus jamais !




La nuit tombait, et dans son lit, Sumie n'arrivait pas à sortir de sa tête l'image de ce garçon.
..............................................................


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:07 (2018)    Sujet du message: Imagination

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Encre D'Or Index du Forum -> Les oeuvres -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com